L'estaminet des papa

Un endroit de détente pour la famille et les amis.
 
AccueilPortailGalerieFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
» Maladie de behcet
Jeu 12 Sep - 20:38 par dalila7575

» Íàâàëüíûé - ïðîåêò Êðåìëÿ
Jeu 4 Aoû - 13:29 par Invité

» unlock iphone 4 3r
Jeu 4 Aoû - 10:45 par Invité

» ïðîãðàììû äëÿ êîìïüþòðà
Jeu 4 Aoû - 2:23 par Invité

» Michigan interracial dating. Dating guys who never pay.
Jeu 4 Aoû - 2:15 par Invité

» Wellnigh as chintzy as files
Mer 3 Aoû - 11:40 par Invité

» ãèíåêîëîãèÿ ýíäîìåòðèîç
Mer 3 Aoû - 5:26 par Invité

» Pêche à la truite
Dim 13 Mar - 15:04 par christ00

» ATTENTION: A faire AVANT de poster!!!!
Jeu 10 Mar - 16:29 par christ00

Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe

Partagez | 
 

 La gratuité scolaire: chimère??

Aller en bas 
AuteurMessage
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 22 Mar - 1:21

Citation :
art 28 des droits de l'enfant
1. les Etats parties reconnaissent le droit à l'éducation, et en particulier, en vue d'excercer l'excercice de ce droit progressivement et sur base de l'égalité des chances:

a) ils rendent l'enseignement primaire obligatoire et gratuit pour tous;
b) Ils encouragent l'organisation de différentes formes d'enseignement secondaire, tant général que professionel, les rendent ouvertes et acessibles à tout enfant, et prennent les mesures appropriées telles que l'instauration de la gratuité de l'enseignement et l'offre d'une aide financière en cas de besoin;...

extrait du site de l'Unicef

C'est du noir sur blanc...La Belgique n'est-elle pas un des pays les plus riche du monde en ce qui concerne notre moyen de vie? Et pourtant, il semble impossible de faire respecter cette convention!

Je pense que tout père ayant , ayant eu ou allant avoir, un enfant dans l'enseignement primaire , et pire: le secondaire, craindra rapidement la rentrée des classes et ne se lassera pas de se demander comment les factures d'écoles peuvent être aussi élevées...

Tout d'abord, je me demande si les enseignants sont au courant de cette convention...???? scratch Avez vous regardé de prêt la liste des fournitures scolaires de vos enfants? On demande des objets de plus en plus évolués technologiquement (pour le bien de nos petits, cela va de soit!) mais dont le prix d'achat est à la hauteur de cette "révolution"... C'est ainsi que dès la maternelle, on dit aux parents: " vous devez acheter des crayons de forme triangulaire car ils aident votre enfant à bien positionner leur main sur ce crayon" . En école maternelle!!!

Alors quand arrive la première primaire, c'est l'apocalypse pour votre porte-feuille! Le stylo doit être d'une marque spécifique (enfin, on vous laisse le choix entre trois marques qui font ce style de modèle mais ça reste 5 fois supérieure au prix du "bête stylo"), la colle doit également correspondre à certains critères, etc. Bref, ce qui aurait pu vous coûter 200 € dans un super-marché se transforme en 1000 € par enfant (soit presque tout un salaire du minimum garanti par l'allocation de chômage) .

Oserais-je aborder l'école secondaire? Pour l'enseignement général, ça va encore...mais une fois que vous optez pour l'enseignement technique ou professionnel (par choix ou simplement parceque cet enseignement est le seul adapté à votre enfant), c'est le gouffre financier. Exemple: 800€ de fourniture pour une école de boulangerie (uniquement le matériel de pratique).

Même en dehors de ces listes scolaires, les escapades vers l'extérieur de l'école (dans un but pédagogique, bien entendu!) se font de plsu en plus nombreuses...et elles sont payantes (no free lunch). Ah, mais monsieur, ce n'est pas obligatoire! Vrai...vous avez déjà obligé votre enfant à devoir rester dans une autre classe alors que ses copains de classe sont en vadrouille?

Dans le même style: mon fils qui vient d'avoir ses résultats a eu une remarque de son prof de math disant que s'il était aller s'excercer sur le site internet qu'il avait donné (site propre à l'école), il aurait eu de meilleurs résultats. donc:
1. le prof vérifie la fréquentation des élèves sur ce site (et la protection de la vie privée???)
2. l'élève doit avoir un ordinateur connecté à internet et disponible pour lui (ils remboursent l'abonnement au provider et l'achat d'un ordinateur autre que celui dont je me sert pour mon travail?)

Les politiciens me diront qu'il y a la nouvelle circulaire garantissant la gratuité de l'enseignement (il y en a une en communauté française et une en communauté flamande)...je dois ou ???? Dès la sortie de cette circulaire, le seul changeemnt visible est la dénomination des libellés sur les factures reçues des écoles! Ah oui, y a plein de trucs qui sont pas obligatoires... comme l'achat de livre....mais dans ce cas, démerdez-vous pour avoir une copie du livre via un camarade de classe (totalement interdit par Loi!!).

Je ne jette pas la pierre sur un parti politique, je tire une sonette d'alarme! On dit qu'on a un pays "social": vrai, il est plus facile d'avoir des aides quand on a pas de diplôme et pas de boulot que quand on est un travailleur poyen! Nous avons demandé une bourse pour les enfants (on était dans les conditions): résultat: 70€par enfant! jJste de quoi payer une seule facture d'école!!!! On travaille à deux, ons e crève, on fait des études et le résultat: on est bais***** par une société plus "sociale" . Ah oui, il faut aider les bas salaires mais qui aide les travailleurs "normaux"?

Si la gratuité était réelle telle que prévues dans la convention, il n'y aurait pas de question de savoir qui doit payer combien!

La gratuité: une chimère!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 22 Mar - 14:36

Ahhhhhhhhh

Voilà bien un sujet pour un syndicaliste comme moi lol!

Bon la gratuité scolaire n'est pas nouvelle vu qu'elle date depuis la création de la Constitution Belge (1830) :
"Art. 24
§ 1er. L'enseignement est libre; toute mesure préventive est interdite; la répression des délits n'est réglée que par la loi ou le décret.

La communauté assure le libre choix des parents.

La communauté organise un enseignement qui est neutre. La neutralité implique notamment le respect des conceptions philosophiques, idéologiques ou religieuses des parents et des élèves.

Les écoles organisées par les pouvoirs publics offrent, jusqu'à la fin de l'obligation scolaire, le choix entre l'enseignement d'une des religions reconnues et celui de la morale non confessionnelle.

§ 2. Si une communauté, en tant que pouvoir organisateur, veut déléguer des compétences à un ou plusieurs organes autonomes, elle ne le pourra que par décret adopté à la majorité des deux tiers des suffrages exprimés.

§ 3. Chacun a droit à l'enseignement dans le respect des libertés et droits fondamentaux. L'accès à l'enseignement est gratuit jusqu'à la fin de l'obligation scolaire.

Tous les élèves soumis à l'obligation scolaire ont droit, à charge de la communauté, à une éducation morale ou religieuse.

§ 4. Tous les élèves ou étudiants, parents, membres du personnel et établissements d'enseignement sont égaux devant la loi ou le décret. La loi et le décret prennent en compte les différences objectives, notamment les caractéristiques propres à chaque pouvoir organisateur, qui justifient un traitement approprié.

§ 5. L'organisation, la reconnaissance ou le subventionnement de l'enseignement par la communauté sont réglés par la loi ou le décret.

Art. 127
§ 1er. Les Conseils de la Communauté française et de la Communauté flamande, chacun pour ce qui le concerne, règlent par décret :
1° les matières culturelles;
2° l'enseignement, à l'exception :
a) de la fixation du début et de la fin de l'obligation scolaire;
b) des conditions minimales pour la délivrance des diplômes;
c) du régime des pensions;

3° la coopération entre les communautés, ainsi que la coopération internationale, y compris la conclusion de traités, pour les matières visées aux 1° et 2°.

Une loi adoptée à la majorité prévue à l'article 4, dernier alinéa, arrête les matières culturelles visées au 1°, les formes de coopération visées au 3°, ainsi que les modalités de conclusion de traités, visée au 3°.

§ 2. Ces décrets ont force de loi respectivement dans la région de langue française et dans la région de langue néerlandaise, ainsi qu'à l'égard des institutions établies dans la région bilingue de Bruxelles-Capitale qui, en raison de leurs activités, doivent être considérées comme appartenant exclusivement à l'une ou à l'autre communauté."


Et du fameux "pacte scolaire" de 1959
Cela dit des circulaires rappellent a cet effet le principe de gratuité scolaire

http://www.enseignement.be/citoyens/annuaires/fondam/thematiques/gratuit_scol/gratuite_scolaire.asp

Mais dans la réalité que se passe t'il ?

Il faut savoir qu'en Belgique nous avons un systéme éducatif très inégalitaire et ce pour diverses raisons.
Une des raisons mais qui a réglé en partie le probléme est la communautarisation de l'enseignement
L'autre principale raison surtout en Communauté Française est la diversité des réseaux :

- Le réseau organisé par la C.F. (Athénée Royal, ....)
- Le réseau subventionné : Communal, Provincial, Libre Catholique (confessionnel et non confessionnel)
- Le réseau privé (Ecole Européenne, ....)

Et donc on peut dire que toutes les écoles ne sont pas à la même enseigne (même si elle le sont au niveau des subventions de la CFWB au prorata du nombre d'élèves of course)

Cela relève surtout de l'Histoire scolaire cette "non-gratuité" caractérisée et qui perdurent dans certaines écoles dites "huppées" tant défendues par le MR et les Catholiques. L'oscar de la non gratuité revenant aux écoles du Libre subventionné catholique qui pratique un "merchandising" à outrance sur les parents !
Certaines écoles officielles, les plus "huppées", ne se privent pas non plus
Tout cela contribue à cette inégalité sociale dans les écoles - écoles de riches et écoles de pauvres -

Une solution existe elle ?

Pour ma part, et ceci n'est qu'un avis totalement personnel, il faut supprimer les réseaux et retirer tout caractère confessionnel de l'école. La religion est une affaire privée et n'a rien à faire dnas les écoles. Un seul réseau publique et laïque serait déjà une avancée

Pour le reste on peut peut être prendre exemple sur la Finlande et son système scolaire. Avant 1970, il avait quasi le même système inégalitaire et le pouvoir Executif a décidé de tout mettre à plat et de réformer complétement son sytrème. Il y a eu une véritable volonté politique, les organisations syndicales ont joué le jeu ainsi que tout les enseignants et ce n'est pas pour rien actuellement qu'ils sont en tête de tous les tests PISA.

Ce n'est pas une question de moyen mais de volonté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 13:49

mouais...Il y a un petit accent "pro-socialiste" dans tes propos qui sont pourtant assez vrai dans leur ensemble.

Tout d'abord, le principe de "gratuité scolaire":

J'ai consulté le site de la communauté française et celui de la communauté flamande en ce qui concerne l'enseignement. Le résultat est très claire:

Pas de minervale pour les école primaires et secondaires. Mais pour le reste?

En communauté française, tout ce qui ne relève pas de "l'obligatoire" (piscine, sortie scolaire, projets pédagogiques,...) ne rentre pas en compte dans le décret. Hors, c'est là justement que la facture grimpe en flèche . Du côté de la communauté flamande, un décret qui devrait s'appliquer à partir de l'année 2008-2009 (septembre 2008), fixera un maximum de facture totale pour les 6 années ensemble de 360 euros par élève (ceci comprend les activités extra-scolaire, les classes de mer, les classes vertes, etc...) dans le but de rendre ces activités plus abordables par les parents. Une étude indépendante à prouvé que certaines écoles dépasaient le montant de 1300 euros pour cette rubrique!
Par contre, l'enseigneemnt secondaire n'est que très peu abordé .Une chose est claire, le problème des fournitures scolaires dans le cadre des cours pratiques (technique ou professionnel) reste entièrement à charge des parents (non-compris dans les décrets). Ceci est (à mon avis!) contraire à l'égalité des chances des enfants!
Par exemple, un enfant sortant d'un enseignement primaire de type 8 (sorte d'école permettant une remise à niveau des enfants à problème dans l'enseignement primaire afin que ceux-ci puisse revenir sur l'enseignement normal à l'âge de 12 ans) ne peut opter que pour une première B (préparation à des études professionnelles). Ne pourrait-on prévoir qu'un enfant sortant d'une de ces écoles puisse obtenir une aide financière plus importante étant donné qu'il n'a pas le choix de son enseignement? (il faut également savoir que pour pouvoir suivre le type 8, il faut avoir un "feu vert" d'un comité de spécialiste => pas d'abus possible).

2. le problème des réseaux en Belgique:

Ton idée, With, n'est pas neuve...Mais le problème est historique en Belgique . Lors de la Loi sur l'enseigneemnt en Belgique (1842), on continuait à laisser le soin de l'éducation au clergé (du moisn en grande partie!). Ce sont les libéraux (et oui!) qui lancère une immense réforme en 1879 qui sera à la bse de la guerre scolaire. Cette réforme allait parfaitement dans le sens de ce que tu proposais . A l'époque, le clergé avait encore un droit de regard sur les livres employés dans les écoles et sur la nominationd es enseignants. La loi des libéraux mettait définitivement fin à l'ingérence du clergé dans l'enseignement officiel .
La guerre scolaire dura presque 10 ans car le clergé était scandalisé! Cette histoire remonta jusque chez le Pape et chez le Roi.
Le problème des libéraux était d'être en avance sur leur temps...La population rurale belge était encore à forte majorité catholique pratiquante et les école officielles étaient désertée (le clergé menaçait les parents et les enfants n'allant pas dans leurs écoles) .

De plus, la mise en place d'un enseignement officiel coûtait chère à l'état alors que le pays était en crise économique. De son côté, le clergé pouvait compté sur des donateurs...

En 1884, les libéraux connurent un désastre électoral. Les sociaux-chrétiens de l'époque changèrent à nouveau la Loi. Les libéraux allèrent chez le Roi afind e lui demander de refuser de signer cette nouvelle loi pour empêcher que l'église puisse à nouveau tirer les ficelles de l'enseignement . Il n'est un secret pour personne que la famille royale a des convictions très pratiquantes...le Roi ne voulait pas aller à l'encontre de l'église et refusa la requête libérale.

Le 23 octobre 1884, les ministres extrémistes durent donné leur démission sur pression du Roi . C'était la fin de la guerre scolaire.

Cela remonte à plus d'un siècle mais cette histoire belge est toujours gravée dans les esprits: aucun parti politique actuel ne prendra le risque de déclarer une nouvelle "guerre scolaire". Et pourtant, je suis entièrement d'accord avec le fait que le réseau catholique voualtn imposer ses propres règles n'a pas le droit d'être subventionné au même titre que les écoles officielles qui doivent se tenir aux contraintes normatives. C'est encore uen preuve que la séparation de l'église et de l'état n'est encore réelle, même au 21e Siècle.

Par contre, tu vois que le MR n'est pas du tout un défenseur des écoles libres Wink Le problème n'est pas dans les partis politiques mais dans le problème de la séparation des pouvoirs...

D'ailleur, le décret "inscription" ne vient-il pas du PS?? Est-ce normal que les parents doivent faire la file pour inscire leurs enfants? Mais bon, j'ai vu hier aux informations que ce décret est en voie de disparition...

Comme tu le vois dans ce post, une réforme profonde du système éducatif est un sujet sensible en Belgique, certainement autant que le volet communautaire .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
AceOfSpade
Barman
Barman
avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 19/03/2008
Age : 52
Localisation : Seraing (Belgique)

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 15:27

je posterais une réponse dès que je retourne à la maison lol, pour le moment j'y suis pas... Very Happy

_________________
l'œil qui voit tout





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.gwennaelle.be
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 15:40

pas de problème, on le temps

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 15:50

lol! lol!

Je vois que tu as fait des recherches :)
Pour l'Historique, de fait tu as raison les libéraux étaient en avance sur leurs temps et il est vrai que le Roi est de partis pris !

Pour le décret 'inscriptions', oui il est du PS, oui il a été mal engagé et oui il est actuellement 'gelé' pour 3 semaines. Cela dit l'idée de base est bonne car les files qu'on a vues l'ont toutes été au niveau des écoles 'huppées' défendues par le MR et au niveau des écoles catho défendue par le SEGEC. Cependantce type de décret existe en Flandre et les files aussi :) :) (ex. : St Jan Berchmans : école royale ou princière)

Comment cela se pratiquait avant ? le pére, grand patron d'une société, téléphonait au directeur de l'école en lui demandant de garder une place pour son fils dans l'école huppée et donc au mois d'octobre toutes ces écoles étaient déjà remplies --> trouve moi la mixité sociale là dedans ? Le décret inscriptions donnait au moinsune chance à tout le monde de s'inscrire dans l'école de son choix mais c'est vrai que l'application du décret fut calamiteuse !

Une solution existe c'est le financement différencié du 1° degré secondaire. Cela veut dire qu'actuellement chaque élève reçoit le même subventionnement et qu'avec le financement différencié l'élève aura un subventionnement différent selon son indice socio-économique, on couple le tout avec la modification de la D+ (qui ne s'appellera autrement) et enfin on ira vers un mieux.

Cela dit, je le répète, ce n'est pas une question de moyen mais de volonté politique. Une école publique, officielle et laïque est l'objectif à atteindre. Cela passe aussi par une meilleure formation des professeurs (passage d'un niveau d'études de 3 ans à 4 ans), une meilleure formation en cours de carrière, une meilleure valorisation barémique en début de carrière et des conditions de travail beaucoup plus acceptables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 17:15

Le décret n'est en iren une solution .Pourquoi vouloir "obliger" ces écoles à prendre tout élève se présentant? C'est carrément avouer que ces écoles ont un plus haut niveau (puisqu'on veut donner la chance à tous de s'y inscrire).

Pour abbatre ce problème, il faudrait revenir à une diée d'arrondissement scolaire où les écoles devraient s'entendre entre elles pour offrir une seule branche par école (science ou langue ou métiers du bâtiment, etc.) . Ce système aurait plusieurs avantages:

1. La possibilité de regrouper les frais et l'investissement dans un seul domaine. C'est tout bénéfice pour les élèves qui pourraient apprendre dans un environnement plus pointu dans leur domaine grâce à plus de matériel (par exemple , une école ne va pas s'offrir un laboratoire de langue pour 30 élèves par an dans cette section alors qu'une école qui couvrirait les options langues de tout un arrondissement le ferait => puisque beaucoup plus d'élèves dans ce domaine!).

2. la fin de l'élitisme d'une école. Autant les professeurs que les élèves seraient "redistribués" en fonction de l'option suivie. Il ne serait donc plus possible de se faire concurrence.

3. la fin des "castes" entre les filières: le regroupement par exemple d'en une seule école des otions langues (niveau A) , option "secretaria de direction" (technique) et travaux de bureau (professionnel) permettrait une plus grande coopération entre ces différentes filières qui vont toutes travailler dans le même style de métier.

Pour ce qui est de l'enseignement "libre" ou "catholique", la solution est simple: l'école participe à ce pool d'école en s'incrivant dans l'arrondissement ou elle perd purement et simplement tout subside.

Il ne faut venir sur le Tapis avec des problèmes "géographique"...De facto, les écoles sont déjà regroupées autour des grandes villes. Celui qui dit: mon enfant va dans l'athénée locale et nulle part d'autre va déjà à l'encontre du biend e son enfant car il limite les choix de l'enfant à ceux proposés par cette école.

Ce système de regroupement premettrait aussi une meilleure gestion du nouveau principe du cours de "technologie". Ce Label de cours (dont le nombre d'heure diffère suivant la filière : général, technique ou professionnel) laisse le choix à l'école du contenu de ces cours. C'est ainsi que deux écoles peuvent avoir un programme de cours totalement différent alors que sur le papier c'est totalement pareil .Le regroupement par spécialité permettrait dès le départ de déjà orienté l'élève dans les options ouvertes dans cette école. C'est ce qui se passe dans les écoles spécifiques comme l'HORECA, l'Horticulture où ces heures de "technologie" sont déjà des cours propres à ces spécialités. C'est ainsi qu'une école offrant les langues pourrait augmenter son programme en incluant une seconde langue étrangère , les écoles de science pourraient y mettre des heures de laboratoire, etc.

Pour finir je suis totalement contre le principe de graduation dans les subventions en fonction du niveau socio-économique de l'enfant. A force de tout vouloir basé sur le niveau de salaire des parents, il n'y aura plus personne qui prendra des posts mieux payés!!!! Pourquoi vouloir un beau salaire si les frais d'école , les frais de pharmacie, les contributions et tout le reste vous enlève la différence de pouvoir d'achat?? Je pense que tout manager vous diras combien la responsabilité et les onligations qui sont couplées à des posts de plus "haut niveau" (donc mieux payés) sont contraignantes! Un cadre de direction est disponible à toute heure du jour et de la nuit: on le paye pour ça! Chaque décision prise joue sur la vie de tous les employés qui sont sous sa responsabilité...bonjour le stress! Croyez-vous réelement que ces gens ne sont pas humains? Je ne parle même pas de l'enfer passé aux études pour arriver là . L'ingénieur payé au même titre que l'ouvrier, c'est un essais du communisme qui a démontré par lui-même ses limites.D'ailleurs saviez-vous que dans les anciens pays de l'Est, les étudiants voulant faire de hautes-études sont payés pour aller à l'université? Il faut arrêter de vouloir à longueur de temps changer l'intervention de l'état en fonction des revenus...Si je suis d'accord avec le principe de recentraliser les salaires autour d'une courbe de Gauss (centrée sur un salaire moyen), il ne faut pas exagérer sous peine de se faire écrouler tout le système économique. Si l'employeur a besoin de ses employés, les employers ont besoin de leur patron également.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
lomiryl
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 36
Localisation : dans le sud de la France

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 17:24

en gros, comme vous le dites si bien, c'est une volonté politique. N+ous ne sommes ni politicien ni ministres, ni roi. Donc, nous ne pouvont pas changer grand chose. Une grève? L'état s'en balance, on n'est aps en france ou le peuple est roi.

En gros, on est soumis au politicien qui sont tous les même que ce soit PS, MR, CDH, et j'en passe. ils ne voudront pas refaire la guerre des écoles parce qu'ils ont la trouille de la refaire et que ça revienne comme avant.

Donc, on n'a plus qu'a se serrer la ceinture et faire en sorte que nos enfant aient la meilleure éductaion possible en fonction de leurs choix à eux (car forcer un enfant à faire un type d'études, je répugne ça et je crache sur ceux qui le font)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 18:01

Oui effectivement c'est une volonté politique qui doit casser l'image de cet enseignement inégalitaire car sans eux (et je me fous de la couleur politique qui le fera)

Je reste toujours partisans de la gratuité scolaire dans tous les cas de figures, avec une légère participation pour l'extrascolaire mais sans que cela dépasse les bornes (donc il faut légiférer cette participation)

Une école publique officielle et laïque
Mais au delà de la suppression des réseaux il faut mettre en oeuvre aussi :

- revalorisation du technique professionnel (équipement, cours, formation, ...)
- formation accrue des enseignants en cours de carrière et des futurs enseignants
- revalorisation des barèmes et des titres
- prendre en charge autrement les élèves primo arrivant en pratiquant l'immersion active et surtout prendre en charge les parents aussi

Le chantier est vaste mais malheureusement personne ne veut s'y atteler de façon pragmatique et volontariste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Dim 23 Mar - 21:36

Tout d'abord, non, nous ne sommes pas politiciens mais pourtant nous ouvrons un débats ici. Il est donc de notre devoir de citoyen d'utiliser les armes en notre pouvoir en tant que tel: le vote! Il est possible de sanctionner un parti à tous les niveaux de pouvoir puisque l'on vote séparément pour chaque niveau de pouvoir. Le PS a pas bien fait son boulot à la communauté française? Ne plus voter pour eux dans ce niveau de pouvoir! Mais ceci demande que la majorité des citoyens agissent de façon éclairée à chaque vote = en connaissance de cause des programmes électoraux. Malheureusement, c'est rarement le cas ; mais c'est un tout autre débat. Pour ce qui est d'être Roi, nous savons qu'en Belgique le Roi a bien peu de pouvoir...

Je suis d'accord avec With pour dire qu'il a un énorme chantier mais y a-t-il un domaine dans lequel il n'y a pas de gros chantier? Hors la Belgique a un système si complexe que les grands changements sont presque impossibles! En effet , le fait de voter à chaque niveau de pouvoir a un effet pervers: les politiques n'ont pas toute une législature devant eux, mais uniquement la période entre deux votes...Il faut également faire avec le problème communautaire, avec ce fameux pouvoir de l'église dans l'état, etc. Bref rien de facile.

Pour ce qui de la formation accrue des enseignants, je pense que ce n'est pas vraiment une piste à suivre.Un an supplémentaire ne changera rien! Par contre, le plus gros problème est un manque d'expérience de l'application réelle de leur branche. Le meilleur exemple est peut-être les maths: Combien d'élèves ne comprennent pas l'utilité d'aligner des chiffres (et puis des lettres) surtout quand ça devient complexe (étude de fonction, intégrale, etc). Un prof qui aurait un peu de connaissance en dehors de sa propre branche pourrait montrer des tonnes de cas concrets où les maths deviennent un outil bien pratique! On utilise les dérivées dans toutes les études d'économies et c'est incontournable quand on veut analyser un graphe (offre et demande, courbe balistique, puissance d'une onde sonore, et j'en passe!). Le prof doit apprendre dès le départ à ses élèves à se servir de sa matière et pas à avaler tout rond des principes dont l'élève ne connait pas l'utilité. C'est donc un manque d'expérience sur le terrain qui fait défaut! Qu'on oblige l'enseignant à avoir un diplôme autre que celui d'une école normale avec un minimum d'expérience professionelle et vous verrez que les écoles changeront.

Mais on s'éloigne du principe de gratuité...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Ven 28 Mar - 14:38

Pour information :

http://www.echecscolaire.be/finland.html

une page html expliquant le système Finlandais

Le site principal : http://www.echecscolaire.info/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Ven 28 Mar - 18:48

très interressant. ça mérite commentaire mais ce ne sera pas pour ce soir .Mais voilà un joli sujet à débattre demain devant un bon verre de vin Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
lomiryl
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 36
Localisation : dans le sud de la France

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Ven 28 Mar - 22:09

ça, ça veut dire que le nain vert monte à Brugge pour le week-end. Non???

Qouiqu'il en soit, buvez un verre à ma santé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Ven 28 Mar - 22:24

C'est qu'il deviendrait presque intelligent le nain :)

Oui je monte mais que Samedi .... on fixera une date en avril où l'on montera le week end

Je prend le vin of course :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomiryl
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 36
Localisation : dans le sud de la France

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 0:04

t'as pas envie de monter le week-end d'après (le dimanche) pour qu'on se boive un verre tous ensemble (Ged, Amaurine, Gaëlle, toi et moi)? Pour une fois que je monte en Belgique et que j'ai le temps d'aller chez le frangin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 0:11

euh le week end d'après j'aurais bien voulu mais Chris a dit qu'il devait aller à un mariage c'est pour cela que je monte ce samedi ¨¨¨¨ Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lomiryl
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 36
Localisation : dans le sud de la France

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 0:17

arf, oui il va a un mariage mais uniquement le samedi.. à moins que je ne me soit trompé? sans quoi, mon petit bout va être déçu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 0:19

ben oui, le samedi je suis à un mariage (on ne sait pas encore si nath viendra. et moi j'y vais comme photographe officiel). Le dimanche on a effectivement Lomiryl (et sa chère et tendre) + amaurine (ma maman).

Bref => étais pas possible de prendre j-y pour le w-e (vu que je suis pas là le samedi) mais il lui est pas interdi de venir le dimanche (ça va faire du monde What a Face ) .

Pour demain, tout est près pour toi boss! Je cuisine mais ce sera aps les traditionnelles pâtes bolos

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
Withaker
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 200
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 47
Localisation : Buzet

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 0:23

Surprised pas les pâtes bolo ??

Question mais qu'est ce ?

on partira de Buzet vers 10H pour arriver vers 11H30

Pour le dimanche d'après, je vois cela demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aurored1982
Maître Brasseur
Maître Brasseur


Messages : 506
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 36
Localisation : Courcelles

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 1:02

lomiryl a écrit:
t'as pas envie de monter le week-end d'après (le dimanche) pour qu'on se boive un verre tous ensemble (Ged, Amaurine, Gaëlle, toi et moi)? Pour une fois que je monte en Belgique et que j'ai le temps d'aller chez le frangin...

héhé dans un autre poste tu disais que tu montais rarement en Belgique, et que vois je???????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skymissad.skyrock.com
Ged
Barman en Chef
Barman en Chef
avatar

Messages : 784
Date d'inscription : 18/03/2008
Age : 41
Localisation : Brugge

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 1:44

oui, il vient pour un mariage (mon cousin) qui a lieu le samedi aussi. il en profite pour venir voir le p'ti dernier :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://estaminet.discutforum.com
lomiryl
Artisan Brasseur
Artisan Brasseur
avatar

Messages : 253
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 36
Localisation : dans le sud de la France

MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   Sam 29 Mar - 17:24

voir le petit dernier faire l'anniversaire de mon bout d'chou de filleul. un peu en avance mais , je pense qu'il sera content quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La gratuité scolaire: chimère??   

Revenir en haut Aller en bas
 
La gratuité scolaire: chimère??
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» recherche modèle de contrat (avec dérogation scolaire)
» Pétition pour le maintien des Auxiliaires de Vie Scolaire
» documentation pour le préscolaire
» décompte de la rentrée scolaire de nos petits!!!
» recherche personne pour soutien scolaire remise a niveau en CM2 urgent paris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'estaminet des papa :: La taverne :: La Table Mme Chapeau-
Sauter vers: